Ok ! Pour l’humilité on veut bien, mais pour le doute, là, un pasteur ne se doit pas d’écrire pareilles inepties. 

Pourtant et malgré les temps qui courent, temps plus que troublés, il faut reconnaître que ce n’est ni l’humilité ni les doutes qui en étouffent certains.

Tout doit être édifiant de nos jours. C’est vrai que l'on peut difficilement s’opposer à ce genre de discours, tant il est consensuel et d’un consensualisme mou irréprochable. Alors forcément, malheur à ceux qui osent penser autrement!

Pour rappel, la rhétorique c’est l’art de bien parler, c’est aussi une technique de la mise en œuvre des moyens d’expression (posture,  attitude, composition). Sur un plan plus péjoratif c’est aussi : « Éloquence creuse, purement formelle ». 

Si l’eugénisme, par définition, est le nom qui résume les moyens mis en œuvre en vue d’améliorer la race humaine, on peut indéniablement affirmer que le premier « eugéniste », bien avant les idées de DARWIN ou celles des savants américain et anglais  

Curieuse équation j’en conviens, assez peu mathématique en soi. Et pourtant, de manière consciente ou inconsciente, notre petite planète terre s’est installée dans cette logique mathématique presque  à son insu.