img_articles

Quand Complotiste A et Complotiste B viennent à l’église

 

« Il est évident que ce texte est le pur produit de mon imagination. Je n’ai pensé à personne en particulier en l’écrivant et je n’ai d’ailleurs jamais rencontré ni Complotiste A ni Complotiste B dans l’église où je suis pasteur. L’humour pouvant être une arme de destruction massive, il est aussi une arme de dissuasion massive. Le dicton déclare « Mieux vaut prévenir que guérir » j’ai donc décidé de prévenir avec le sourire. Merci d’intégrer cette idée avant de lire cet article ». Note de l’auteur. 

 

«Toute ressemblance avec des faits et des personnages actuels ou ayant existé serait purement fortuite et ne pourrait être que le fruit d'une pure coïncidence. »

 

Tout un programme en soi que le complotisme. Tout le monde aujourd’hui est devenu le « comploteur » de l’autre. D’ailleurs, les soupçons de « complotisme » sont légion ! On est tous le comploteur de quelqu’un et en cela on peut remercier le gouvernement, les médecins et les medias pour leur rôle actif dans la propagation de ce virus du « complotisme ». 

En tant que pasteur, je vais forcément, à un moment ou à un autre, être confronté à ces deux entités extrémistes, ne serait-ce que de manière sporadique ou embryonnaire. 

 L’avantage avec le Comploteur A, c’est qu’on le connaît depuis longtemps. Il faut bien avouer que les complotismes en tout genre ont largement été relayés, via les Etats-Unis et les sites dévoués à ce genre de croyance, par des évangéliques et des pentecôtistes,  peu regardants. Même si, il faut relativiser les choses en l’état, puisqu’il ne s’agit que d’une minorité agissante. Le Complotiste A voit un plan satanique partout, des satanistes à tous les étages et dans tous les rouages de ce monde. Le Complotiste A est sympathique, on l’écoute mais sans plus, on ne relève pas, quant à essayer de le corriger alors là, c’est peine perdue.

C’est lui qui croit, par exemple, que le 11 septembre 2001, le Pentagone n’a jamais été frappé par un avion, « preuves  vidéos » à l’appui, ou que ce même jour aucun juif ne s’est rendu à son travail dans les Tours jumelles de Manhattan (thèse évidemment invérifiable et au relent antisémite assumé). Il croit aussi qu’Hillary Clinton est à la tête d’un réseau pédophile mondial ayant pour épicentre une pizzeria de New-York, ou il considère sérieusement que la très jolie Michèle Obama est en fait un homme. La période actuelle lui va comme un gant et lui donne l’occasion de nourrir son complotisme. Par exemple, en relevant le fait que le président français en poste actuellement a pris un certain nombre de mesures s’appuyant sur le chiffre 6, ce qui pour le Complotiste A est la preuve qu’il est la bête de l’Apocalypse, dont le signe est 666 !  Le Complotiste A estime (non sans raison par ailleurs, il y a toujours une toute petite part de vérité dans les complots) que le vaccin que l’on nous sort d’un chapeau pour lutter contre un virus est en fait suspect, (ce qui est vrai par ailleurs) mais lui va plus loin. Ce vaccin contient une puce, il est aussi destiné à liquider une partie importante de la population mondiale, devenue trop nombreuse, et à partir de là il faut refuser ce vaccin sur ces bases et données-là.   Le Complotiste A sait aussi que les élections américaines ont été truquées et que Trump a gagné (et en cela les médias américains  ont apporté beaucoup d’eau à son moulin complotiste), ce qui par ailleurs est possible au demeurant.  Complotiste A, on le connaît depuis longtemps, on l’aime comme il est et on arrive assez bien à le gérer malgré tout.

 En revanche, Complotiste B est d’un nouveau genre. Il n’est pas moins nourri de paranoïa que Complotiste A mais cela prend d’autres aspects, d’autres formes non moins inquiétantes, il défend d’autres obsessions, il a d’autres centres de préoccupations. 

Complotiste B croit que le virus vit longtemps sur ses vêtements, ses chaussures, ses cheveux, ce qui l’empêche de vivre normalement du coup. Il est persuadé que le virus en question survit encore plus longtemps sur les parties métalliques (sans aucune base scientifique sérieuse) dont les clenches de porte ! Ah les clenches de porte chez ce cher Complotiste B, c’est tout un roman et je ne vous parle pas des chariots de supermarché !

Il n’envisage plus sa vie sans masque, même seul dans sa voiture ou au bord de la plage, sous sa douche et même là où ce n’est pas obligatoire, à la limite il dort avec. Complotiste B est beaucoup plus difficile à gérer que Complotiste A, puisqu’il a pour lui les déclarations très approximatives d’un gouvernement qui ne sait plus trop où il en est, de médias répétant en boucle toutes sortes d’informations plus incontrôlables les unes que les autres et l’avis de médecins contredisant avec bonheur et haine confraternelle d’autres médecins.  Complotiste B est plus dangereux que l’autre puisqu’il semble être légitimé par l’actualité et les réalités d’un confinement plus que discutable. Complotiste B croit (oui on est bien dans l’irrationnel des croyances dans les deux cas) que le vaccin que l’on nous proposera sera la panacée, le remède, la solution à tous les désordres actuels. C’est beau de l’entendre raconter ce genre de sornettes, mais c’est être très mal renseigné puisqu’on nous a déjà prévenus que la vaccination ne changerait rien aux mesures sanitaires en place actuellement. Pour Complotiste B, le vaccin doit être obligatoire pour tout le monde, c’est du civisme et même au détriment de ce qui lui permet de véhiculer ses théories loufoques, la liberté individuelle. Complotiste B est intolérant, il exige (surtout pour venir à l’église) un respect parfait des règles sanitaires. Il l’est nettement moins pour aller à son boulot et encore moins pour aller en vacances (là le virus passe après). Complotiste B sait, lui, que Biden a gagné les élections américaines (c’est BMFTV qui l’a dit alors hein !…) et que Trump est un dictateur du même rang qu’Hitler ou Staline, bah tiens ! Et puis surtout, Complotiste B cause, il parle, il narre, il évoque, il suppute, il envisage, il cite ses « amis » bien placés qui eux ont des informations très sûres (toujours démenties par les faits en réalité mais bon, cela ne gêne pas Complotiste B plus que ça),  bref il saoule  son monde avec ses théories qui ne valent pas mieux que celles de Complotiste A, mais ça, il ne le sait pas encore. On l’aime aussi Complotiste B, mais il est très fatiguant et au lieu de  nourrir sa paranoïa avec des propos et des conversations surréalistes, il devrait mettre autant d’énergie à s’occuper de sa foi et de sa piété.

Un point commun à Complotiste A et Complotiste B, les deux se nourrissent et s’abreuvent aux mêmes sources polluées des chaînes d’information en continu.  On pourrait presque en rire si ce n’était pas aussi pathétique.  

Et puis, au milieu de tout ce fatras de paroles, d’idées (enfin c’est un grand mot) de concepts, de théories, de croyances, il y a l’église, qui au fond s’en fiche complètement des idées de Complotiste A et  de celles de Complotiste B ! L’église qui voudrait bien ne pas être mêlée à tous ces délires de plus en plus loufoques au fur et à mesure que le climat anxiogène augmente. L’église locale où aucun  « cluster » (pour reprendre une expression détestable mais inévitable) n’a été constaté ni avant le premier confinement, ni après le premier déconfinement, ni depuis le second confinement. L’église où aucun cas avéré de maladie ou de décès liés au virus n’a même été diagnostiqué. L’église qui devrait donc faire les frais de ces deux antagonismes véhiculés par Complotiste A et Complotiste B et leur paranoïa délirante. 

Cher Complotiste A et cher Complotiste B, on vous aimemais s’il vous plaît fichez nous la paix avec vos folies. L’église n’est pas et ne doit surtout pas devenir le terrain de vos joutes pseudo intellectuelles.  De grâce, mettez autant de force et d’énergie à croire ce que Dieu dit, que vous en mettez à croire dans vos folies et surtout à les répandre autour de vous, manipulant les plus faibles pour les entraîner derrière vous. 

Complotiste A et Complotise B, vous avez le droit de penser ce que vous voulez, mais ne mêlez pas l’église à vos débats inutiles et creux. Complotiste A tout comme Complotiste B devraient se souvenir des paroles de Jésus et les remettre au goût du jour dans leur vie  et dans leur foi: « Quand vous verrez ces choses arriver, levez vos têtes car votre délivrance est proche » Luc 21/28. 

 Mais vous savez quoi, je vais m’arrêter là parce que mes deux amis, Complotiste A et Complotiste B ne vont pas tarder à s’entendre sur le fait que je suis sûrement  un Complotiste C et que d’ailleurs l’église est constituée de Complotistes C à ma solde et là je vais craquer (humour) !

 

Samuel Foucart