« Mais, si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu'on le jetât au fond de la mer. » Matthieu 18/6.

Les forces du mal ont déjà été vaincues par Jésus-Christ. Il les a déjà traînés publiquement dans son cortège triomphal, et les actes qui nous condamnaient ont été cloués à la croix. Alors, dans les jours qui sont les nôtres et jusqu'à ce que Jésus revienne, les chrétiens résistent.