LES 6 MOTS QUI LIMITENT DIEU

img_Pensée_du_jour

« Elisée dit encore : Prends les flèches. Et Joas les prit. Elisée dit au roi : Frappes contre terre. Il frappa trois fois et s’arrêta. Elisée s’irrita contre lui et dit : Il fallait frapper 5 ou 6 fois ; alors tu aurais battu les Syriens jusqu’à leur extermination. Désormais, tu ne les battras que 3 fois. » 2 Rois 13. 18 et 19

On ne retrouve aucun de ces mots dans ce texte biblique, mais c’est une évidence : mon attitude peut limiter Dieu. Dieu n’a aucune limite, mais le pouvoir que vous avez entre vos mains, vos lèvres, dans vos pensées, c’est celui de limiter Dieu, le Dieu sans limite, dans son action en votre faveur.

Le premier des mots qui limite Dieu, c’est NON ! Quand il s’adresse à nous et que nous lui répondons par la négative, Dieu ne peut rien pour nous.

Le second de ces mots à l’étrange pouvoir c’est : POURQUOI ! Je sais qu’il est naturellement inscrit au fond de nos gênes, mais laissez tomber vos « pourquoi » et décidez, même si vous ne comprenez pas ce chemin d’aujourd’hui, de lui faire totalement confiance.  Dieu n’a jamais dit que nous comprendrions toujours tout, tout le temps dans notre marche avec lui.

En troisième position, il y a le fameux COMMENT ! Même le père des croyants, Abraham s’est demandé comment Dieu allait s’y prendre pour lui donner un enfant à plus de cent ans ! Les « comment » de Dieu ne sont pas votre affaire, laissez-le faire, lui sait comment il va s’y prendre pour vous apporter son secours.

Le quatrième de ces mots paralysant l’œuvre de Dieu est bien entendu IMPOSSIBLE ! Il est d’ailleurs souvent justifié pour vous personnellement, très adapté aux autres et idéal pour la religion, mais il ne convient pas à Dieu. Son domaine réservé, c’est justement l’impossible. « Rien n’est impossible à Dieu » est inscrit dès le début de l’Évangile.

Le cinquième mot est plus surprenant, mais il paralyse l’œuvre de Dieu et notre propre vie : REGRET ! Pendant que vous passez votre temps à regretter, vous passez à côté des solutions pour changer le mal en bien, pour inverser la vapeur et renverser les effets du péché. Le mot qui débloque tout et qu’il convient d’opposer aux regrets en tout genre c’est REPENTANCE !

Et enfin, le dernier aspect de ce vocabulaire sclérosant la main de Dieu, c’est DOUTES, au pluriel, parce que le doute ne vient jamais seul. Vous pouvez douter de vous c’est légitime jusqu’à un certain point. Douter des autres est malheureusement compréhensible, tant la nature humaine est décevante. Mais vous n’avez pas le droit de douter, ni de l’amour, ni de la puissance, ni de la sollicitude de Dieu pour vous.

Vous avez le pouvoir de ligoter les mains de Dieu avec vos mots, qui ne sont que le bras armé de vos pensées. Mais vous avez aussi le pouvoir de délier l’action de Dieu et de lui laisser prendre sa pleine mesure. Ne vous en privez pas ! 

Samuel Foucart