Entrer par la porte Nord pour ressortir par la porte Sud

texte_podcats_formate

Ezéchiel 46/9

« Et quand le peuple du pays entrera devant l'Eternel, lors des solennités, celui qui entrera par le chemin de la porte du nord, pour rendre son culte, sortira par le chemin de la porte du midi; et celui qui entrera par le chemin de la porte du midi, sortira par le chemin de la porte du nord; il ne s'en retournera pas par le chemin de la porte par laquelle il est entré, mais il sortira par celle qui est vis-à-vis. »

Introduction :  Ce texte est un extrait de l’organisation du culte pratiqué dans le Temple deJérusalem. Au-delà, il est chargé de symboles forts sur la pratique de l’adoration. Il y est question du peuple de Dieu qui vient adorer le Seigneur. Si cela concerne notre rassemblement d’église, cela concerne aussi notre vie personnelle avec Dieu, notre piété quotidienne. 

 

  1. Entrer par la porte Nord et ressortir par la porte Sud
  • La porte Nord, vous l’aurez compris, c’est d’abord tout ce qui est négatif, qui nous détruit, nous décourage, nous environne de pensées sombres, défaitistes, qui nous fait prononcer des paroles amères, négatives « Je ne m’en sortirai jamais » Pour t’en sortir rentre par cette porte Nord pour adorer.
  • Notre vie est ouverte à tous les vents ; il y a au moins 4 portes. La porte Nord symbolise dans un premier temps, et dans ce contexte symbolique, la porte des choses négatives. 
  • Il arrive souvent que nous entrions dans l’adoration par la porte Nord des soucis, des tracas, de l’inquiétude, de l’angoisse et parfois même de la peur et de la panique. Venir dans la présence de Dieu pour ressortir de là, par la porte Sud de la paix retrouvée. L’adoration comme thérapie c’est une réalité biblique. 
  • La porte Nord du péché, de nos tentations, de nos défaites face à lui, de notre rechute constante ; du péché qu’on ignore et de celui que l’on n’ignore pas ; la porte Nord de la culpabilité, de l’échec, du remord. Ressortir par la porte Sud, après avoir adoré Dieu comme Pierre dans la barque « retire-toi de moi car je suis un homme pécheur » ! Dans l’adoration on ne triche plus, on ne se ment plus, mais on découvre Jésus tout à nouveau.
  • La porte Nord du chagrin, quelle qu’en soit l’origine, cette sinistre porte Nord du deuil, de la solitude qui va avec ; venir adorer quand même et ressortir par la porte Sud de la consolation miraculeuse, qui n’est jamais la trahison de l’être qu’on a perdu. La consolation après le chagrin.
  • La porte Nord de l’épreuve, dont personne n’est capable de nous dire quand elle finira ; on sait  que toutes choses concourent ensemble au bien de ceux qui aiment Dieu, mais rien ne bouge, rien ne change ! C’est entrer par la porte Nord pour adorer et laisser le Dieu qu’on adore transformer notre vision de l’épreuve, des choses, des circonstances ! L’épreuve est toujours là, mais on a passé du temps à adorer et cela change tout !
  • La porte Nord de la maladie, parfois grave, voir définitive avec un diagnostic qui n’est pas très engageant ; on serait mieux à rester chez soi mais on vient adorer Dieu sans que le cœur y soit et pourtant en entrant par cette porte Nord, adore et tu vas ressortir par la porte Sud de la délivrance, de la guérison en action dans ta vie. 
  • La porte Nord des disputes familiales, des conflits larvés, cachés, secrets ; là franchement on a bien envie de rester sur le parvis de la porte Nord et ne jamais entrer dans l’adoration et pourtant c’est en adorant que tout s’apaise à ce niveau. 
  • Qui ce matin est entré par la porte Nord dans ce lieu, dans la présence du seigneur Jésus ? Qui va choisir malgré tout d’adorer, de célébrer, de glorifier Dieu ? Combien vont ressortir par la porte Sud de la grâce, du pardon, du secours, de la guérison ? 

 

  1. Une apparente contradiction dans ma démonstration :
  • Quelqu’un me dira : « Votre exposé est magnifique, mais il y a la suite du verset, qui contredit tout ce que vous venez de dire. » ! L’argument de la contradiction est souvent utilisé par les personnes ne maitrisant pas un sujet quel qu’il soit. Et l’utiliser ici en est la démonstration. 
  • Néanmoins certains des adorateurs décrits dans ce texte entrent par la porte Sud pour ressortir par la porte Nord, est-ce à dire qu’ils font le chemin inverse des autres ? Que tout va bien pour eux en venant adorer et qu’ils repartent détruits et découragés ? 
  • C’est bien mal connaître la Bible et la symbolique qui s’y attache. C’est oublier aussi un peu trop vite que l’Ecriture est décrite par l’auteur de la lettre aux hébreux comme une épée à deux tranchants et qu’un texte biblique ne contient rarement qu’une seule vérité.

 

  1. Entrer par la porte Sud pour ressortir par la porte Nord !
  • Il y a de ces périodes dans notre vie où tout va bien, très bien même ; la santé est là, pas de souci d’argent, la réussite répond à nos projets, notre famille va bien et d’ailleurs ça va si bien qu’on en oublie pourquoi et surtout grâce à qui cela va si bien !
  • Quand tout va bien, on entre dans l’adoration par la porte Sud, le cœur léger, parfois même trop léger et dans l’adoration le Saint-Esprit va nous changer pour nous amener à nous souvenir avec sérieux, gravité et reconnaissance, d’où vient cette bénédiction, à qui nous la devons, comment nous y demeurons !
  • Enter par la porte Sud en étant debout, malgré les coups durs, les épreuves, qui nous ont atteint et laisser au Saint-Esprit l’occasion de nous rappeler que si nous sommes debout ce n’est que par sa grâce et à cause de sa fidélité et de son amour !
  • Entrer par la porte Sud d’un ciel sans nuage, d’un soleil brillant, d’une douceur de vivre enviable, alors que le frère assis à côté de toi, lui, est passé par la porte Nord de la tempête, des nuages noirs et de la grisaille dans l’âme. Ressortir par la porte Nord ce n’est pas s’être laissé contaminer par sa sinistrose, ni s’être laissé culpabiliser par notre bonheur et son épreuve, mais c’est être conscient de l’amour de l’aide et de l’assistance dont il a besoin.
  • Entrer par la porte Sud, c’est parfois s’être un peu trop exposé au soleil de la bénédiction et avoir préféré la bénédiction de Dieu plus que le Dieu qui béni ; c’est avoir laissé filer la consécration au profit de nos activités, certes légitimes, mais qui ne sont plus à sa gloire. Sortir par la porte Nord de la repentance, de la remise en question, de la re-consécration, de choix nouveaux, d’un nouveau départ ! 
  • Entrer par la porte Sud de la réussite professionnelle, financière, matérielle ! Ce qui n’est jamais un péché, ni une honte ! mais qui peut parfois nous amener à manquer de profondeur dans l’adoration. Mammon est l’adversaire désigné du Dieu de l’Evangile ; impossible d’adorer l’un et l’autre, c’est l’un ou l’autre ! Voilà pourquoi dans la conception biblique de l’adoration, l’offrande tient une place si importante ! Adorer Dieu avec nos biens, c’est ressortir par la porte Nord du sacrifice, de la générosité, si mal comprise, si mal vue et pourtant !
  • Entrer par la porte Sud de la paresse spirituelle, laisser aux autres la responsabilité de l’adoration ; les regarder mais laisser au Saint-Esprit l’occasion de saines remises en cause pour ressortir par la porte Nord des décisions spirituelles. Lire sa Bible, prier au quotidien ; venir à la réunion de l’église locale, prendre ma place dans le service d’adorateur ! En finir avec ma paresse spirituelle.

 

Conclusion :    Je ne sais pas par quelle porte, la Nord ou la Sud vous êtes entrés aujourd’hui, mais laissez au bon Esprit de Dieu l’occasion de vous transformer, de changer votre mentalité en profondeur.