Tirer les autres d'affaire

texte_podcats_formate

N° 1   Matthieu 28/14

« Et si le gouverneur l'apprend, nous l'apaiserons, et nous vous tirerons de peine »

Si l’intention est bonne, les motivations et les objectifs le sont moins.

Tirez les autres d’affaire

Introduction : s’il existe des gens qui aiment enfoncer les autres, l’un des aspects que je préfère dans le ministère pastoral c’est bien celui-là : « aidez les gens à se sortir d’affaire ». C’est l’expression de la bienveillance que Dieu a pour nous et qu’il met dans notre cœur. La Bible rapporte plusieurs récits concernant des gens qui ont tiré les autres des sales draps où ils s’étaient fourrés.

  1. Abraham avec Lot
  • Je vais vous faire grâce des textes bibliques, que vous redécouvrirez, mais Abraham va tirer Lot d’affaire à trois reprises au moins : face à Kerdolaomer Genèse 14 alors qu’il est pris en otage ; ensuite lors du conflit qui opposera Lot aux bergers d’Abraham  Genèse 13/7 et enfin lors du tragique épisode de Sodome Genèse 18 et 19.
  • Tirez les autres d’affaire, les sortir de leurs sales draps relève de trois choses au regard de la vie d’Abraham : 1° la foi, non pas dans l’être humain mais dans le Dieu qui secoure. 2° la grâce divine, parce que franchement Lot ne méritait pas autant d’attention. 3° la bienveillance de cœur, d’autres diront l’amour du prochain en tout cas l’influence du cœur de Dieu sur notre vie.
  • Je ne sais pas et pour tout vous dire je ne crois pas que Lot était vraiment conscient de la « chance » qu’il avait d’avoir Abraham, en tout cas il ne semble jamais manifester de reconnaissance particulière, si ce n’est ponctuelle sans doute. Abraham c’est l’homme qui tire les autres d’affaire, pas étonnant que Dieu l’ait tiré d’affaire bien souvent.

 

  1. Joseph avec Marie   Matthieu 1/19
  • Aussi étonnant que cela puisse paraître Marie va se mettre dans de sales draps en obéissant à son Dieu. Au moins au regard de la religion, du qu’en-dira-t-on et de son fiancé. Elle risque non seulement le déshonneur mais aussi la lapidation pour adultère.
  • Celui qui va la tirer d’affaire c’est Joseph. Son attitude bienveillante et son cœur bon feront toute la différence. Il aurait vraiment pu agir par déception amoureuse, par jalousie, par vengeance, qui aurait pu lui en vouloir ? Mais non, l’homme bon tire les autres d’affaire quand l’heure est arrivée de le faire.
  • On sait que cette attitude va plaire à Dieu et qu’ensuite Dieu va tirer Joseph d’affaire à maintes reprises se révélant à lui, en lui parlant, en le dirigeant, en lui donnant de l’intelligence et du bon sens.

 

  1. Nathan et David   2 Samuel 12
  • On sait que parfois les relations entre prophètes et rois étaient plus que compliquées ; soient très tendues, soient complices, mais jamais simples. Si David le roi d’Israël risquait la mort au regard de la loi de Moïse pour son adultère et le crime d’Urie, c’est mal connaître l’histoire, ignorer que Nathan la risquait plus encore en allant dire ses quatre vérités à l’homme ayant pouvoir de vie et de mort sur ses sujets.
  • Nathan ne va rien épargner à David, roi ou pas, Nathan va lui dire les choses ! La vérité blesse certes, le mensonge tue ! Mais pour tirer un homme des sales draps où il s’est mis tout seul, rien ne vaut la vérité. David va accepter de « jouer le jeu » !
  • Nathan ne mourra pas pour crime contre lèse-majesté, mais notez que David ne mourra pas non plus alors que Nathan avait le pouvoir de le faire condamner à mort. La vérité libère ! Jésus est la vérité. Sa parole est la vérité. La vérité fait peur, elle fait mal, mais elle sauve et pour aider les autres à se tirer d’affaire, rien ne vaudra jamais la vérité ! D’ailleurs bon nombre d’avocats exigent de leur client la vérité !
  •  
  1. Paul, Barnabas et Jean-Marc   Actes 15/37 et 38
  • Rien n’est jamais parfaitement bon dans la vie d’un être humain et Paul ne fait pas exception à la règle. Son attitude avec Jean-Marc, n’est pas celle consistant à vouloir sortir d’affaire ce jeune homme. Paul ne lui fait guère de cadeau, il est même très intransigeant avec lui.
  • Ce n’est pas le cas de Barnabas dont le nom signifie « fils d’encouragement » ! Lui va tendre la main à Jean-Marc, lui va le prendre à ses côtés, lui va l’aider face à ses échecs, lui va lui redonner une chance et ne va pas laisser Paul l’enfoncer. Il va tirer Jean-Marc d’affaire.
  • Et regardons la fin de l’histoire : en prison, seul, abandonné le vieux Paul fera appel à qui pour l’aider ? A Jean-Marc : « Prends Marc, et amène-le avec toi, car il m'est utile pour le ministère » 2 Timothée 4/11. Qui écrira l’évangile selon Marc, sous la dictée de Pierre, Jean-Marc ! Ça valait la peine de tirer d’affaire ce jeune homme.

 

  1. David et le jeune Egyptien   1 Samuel 30/11
  • Franchement ce gars qui avait participé à la prise d’otages des familles ne méritait pas  aux yeux de beaucoup qu’on le tire d’affaire. Il est malade, son maître Amalécite l’a laissé en chemin, il est dans le désert, abandonné de tous et il a un gros problème, il a aidé aux pillages des familles et celles-ci le rattrapaient. Etre dans de plus sales draps est impossible.
  • Il sait comment son ancien maître l’a traité et en voyant David et sa troupe arriver il ne doit pas se faire beaucoup d’illusions. Pourtant David va choisir de le tirer d’affaire. Il va le soigner, le nourrir, le rafraîchir, le vêtir, le remettre d’aplomb, lui parler avec bonté, et je ne crois pas du tout que David le fait, du moins dans un premier temps, par intérêt.
  • Quand on tire les autres des sales draps où ils se sont fourrés tout seuls à cause de leurs mauvais choix, cela plaît à Dieu, qui voit bien au-delà de supposées motivations. Dieu savait pourquoi David le faisait. Et cet homme qui change de maître, va devenir l’instrument de la rédemption pour David et les siens.
  • On n’imagine pas les conséquences bénies qui s’attachent toujours au fait de secourir l’autre, notre ennemi, de ne pas se réjouir de sa déchéance et de lui tendre la main pour le tirer d’affaire. C’est extrêmement spirituel et les suites sont toujours bénies.

Conclusion : Soyons  toujours de ceux qui tirent les autres d’affaires et faisons-le gratuitement que ce soit un récidiviste comme Lot, un associé des ennemis de Dieu comme ce jeune Egyptien, une croyante qui a choisi d’obéir à Dieu comme Marie, un jeune homme ayant eu une mauvaise passe comme Jean-Marc, ou le roi de son peuple.