Ne discutez pas sur les opinions

texte_podcats_formate

Romains 14/1 et Actes 17/21

« Ne discutez pas sur les opinions »

« Or, tous les Athéniens et les étrangers demeurant à Athènes ne passaient leur temps qu'à dire ou à écouter des nouvelles. »

Introduction : il est évident que chacun peut avoir son opinion dans n’importe quel domaine. Ce que Paul veut dire ici c’est que l’église de Jésus-Christ n’est ni le lieu, ni l’endroit où l’on peut discuter des opinions à la mode. « Très peu de gens savent réfléchir, mais tous veulent avoir une opinion »

  1. Paul avait expérimenté la contradiction des opinions.
  • A Athènes dans l’Aéropage il s’était confronté à ses spécialistes de l’information qu’étaient les aréopagites. Des gens qui passaient leur temps qu’à écouter et commenter les informations de leur temps.
  • L’opinion publique, en plus d’être versatile, regarder la période de la Passion et comment en une semaine ceux qui criaient Hosanna au Fils de David, crièrent huit jours plus tard « Crucifie-le », n’existe probablement pas.
  • Un certain nombre de personnes, depuis la nuit des temps a intérêt à faire croire à la majorité silencieuse qu’il y a une opinion publique qui pense bien et qu’il faut penser comme elles. Politiciens, communicants, scientifiques, journalistes, médias, décideurs, agents d’influences (les blogueurs aujourd’hui) et les réseaux sociaux s’entendent pour dire la même chose sur tel ou tel sujet. Mais en réalité l’opinion publique n’est que le reflet de ce qu’une minorité veut que la majorité silencieuse pense.
  • Quelqu’un disait l’autre jour à sa femme à propos de la crise sanitaire du printemps 2020 : « Chérie tu ne penses pas qu’on nous a manipulés avec cette histoire ? » La femme répondit benoitement : « Mais non mon chéri, si on nous avait manipulés ils en auraient parlé à la télé » !
  1. Des opinions et des hommes
  • Lorsque Paul parle d’opinion, on peut facilement faire le tour de la question. Il y a les opinions politiques et là chacun a le droit d’avoir les siennes mais le devoir dans l’église en tout cas est de les garder pour lui.
  • Il y a les opinions religieuses, sujet extrêmement sensible aujourd’hui ! Toutes sont respectables en soi et par principe, même si toutes ne sont pas l’Evangile de Jésus-Christ. Etre témoin du Christ Jésus n’a jamais été être prosélyte et manquer de respect aux personnes ne croyant pas comme nous.
  • Il y a les opinions liées à l’actualité et très franchement si dans l’église de Jésus-Christ on commence à débattre et à discuter de ce type d’opinion on s’engage sur une voie à très haut risque. Personne n’ayant les mêmes sources (si ce ne sont celles indiscutables et encore), tout le monde y va de son avis, de sa croyance, de sa conviction en ne sachant finalement que ce qu’on a bien voulu lui dire dans les médias.
  • Les opinions sociétales, l’écologie, la crise sanitaire, le chômage, les SDF, les migrants, l’hôpital, les mosquées, le terrorisme etc. Voilà encore des domaines et des sujets où chacun a son opinion et où il est risqué de s’aventurer pour l’église de Jésus-Christ sous peine de provoquer du trouble, des chamailles inutiles, des débats ne servant à rien, voire même de la division.
  1. Les opinions spirituelles alors ?
  • Eh oui l’Evangile, c’est l’Evangile et il ne devrait pas être sujet à discution, du moins en principe. La baisse indéniable du niveau théologique et doctrinal dans les églises m’oblige à constater que tout le monde n’a pas la même « opinion » en matière de foi par exemple et c’est bien triste.
  • Petit à petit, la société du spectacle ayant pris le pouvoir dans beaucoup d’église, certains ont comme opinion que des cultes de spectateurs se contentant d’observer des musiciens et des chanteurs faire leur show sont la norme universelle. Je vous déconseille de discuter avec ces personnes. Moi je constate que le culte qui plaît à Dieu c’est le fruit de lèvre qui confesse son nom : « Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.  Et n'oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c'est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. » Hébreux 13/15 et 16
  • Discuter sur les opinions peut conduire aux pires folies, par exemple : un mouvement issu des gens du voyage s’est déchiré et se déchire encore à propos de la grande tribulation dont parle l’Apocalypse. Certains estimant qu’elle se produirait avant le retour de Jésus et les autres après. La violence des opinions a conduit à des exclusions, des lynchages, des violences verbales et à trainer des gens dans la boue. Alors que pourtant les choses sont évidentes doctrinalement.
  • 2 Thessaloniciens 2/6 et 7 : « Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps. Car le mystère de l'iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. ». Il s’agit ici du Saint-Esprit qui retient l’action du mal. Lorsqu’il sera enlevé, avec l’Eglise de Jésus-Christ, alors la grande tribulation apparaîtra. Il n’y a pas matière à discuter, juste la doctrine biblique. Mais faute de vision le peuple périt !
  • Dans le domaine spirituel il y a des sujets que je déconseille absolument d’aborder, si vous n’êtes pas très au clair sur la doctrine biblique : la démonologie, le pardon par grâce, le blasphème contre le Saint-Esprit, la sainteté où chacun y va de son dada. « Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu. » Romains 14/22
  • Ici beaucoup plus qu’ailleurs c’est la doctrine biblique qui devrait mettre tout le monde d’accord, du moins en principe, parce que les opinions de Monsieur Untel qui n’aime pas avoir tort, ou celle de Madame Chose, qui elle non plus n’apprécie guère de se remettre en question, compte parfois tellement plus que ce que la Bible enseigne.

Conclusion : chacun est libre d’avoir ses opinions dans tel ou tel domaine de la vie. C’est déjà plus restrictif en matière de foi, parce que notre opinion devrait être celle de l’Evangile de Jésus-Christ et là il n’y a pas matière à débat. Suivez donc ce bon conseil laissé par le bon Esprit de Dieu : « Ne discutez pas sur les opinions », nous ne nous en porterons que mieux !