Prier en tout lieu

texte_podcats_formate

1 Timothée 2/8

Prier en tout lieu

Introduction : ceux qui voudraient sacraliser la prière en l’enfermant exclusivement dans des églises, des temples, des chapelles ou des mosquées se trompent ;  la prière est totalement libre.

  1. Ainsi on peut prier en tout lieu ?
  • On l’a vu, mais on peut prier efficacement depuis le ventre d’un monstre qui nous a avalés, c’est Jonas.
  • On peut prier depuis une porcherie et être entendu de Dieu, c’est l’histoire du Fils prodigue relatée en Luc 15.
  • On peut prier alors qu’on est en train de se noyer et être exaucé : « Seigneur sauve moi » c’est l’histoire de Pierre dans les Evangile.
  • Et puis on peut prier depuis la fosse aux lions, en plein danger, face à une menace, c’est l’histoire de Daniel.
  • Mais il existe aussi d’autres lieux un peu plus conventionnels, moins exceptionnels dirons-nous où l’on peut prier :
  1. Prier dans un cimetière : Jean 11/41 et 42
  • « Ils enlevèrent donc la pierre de l’endroit où le mort avait été déposé. Jésus leva alors les yeux et dit : « Père, je te remercie de ce que tu m'as écouté. ».

« Pour ma part, je savais que tu m'écoutes toujours, mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé. »

  • C’est Jésus qui prie et notez qu’il ne prie pas pour le mort au sens ou la religion nous l’enseigne, il ne prie pas davantage Lazare pour que de là-haut il le protège lui ses sœurs. Il prie pour que l’espérance évangélique se concrétise dans les cœurs.
  • On sait qu’une autre personne va prier dans un cimetière, Marie de Magdala, « Cependant Marie se tenait dehors près du sépulcre, et pleurait. Comme elle pleurait, elle se baissa pour regarder dans le sépulcre », elle y va pour pleurer et par conséquent ses larmes sont sa prière. Beaucoup de gens pleurent et prient dans les cimetières. La prière c’est le remède au chagrin, la consolation de Dieu s’y trouve. Attention on ne parle pas aux morts, on prie le Dieu vainqueur de la mort.
  • Et puis il y a le possédé de Gadara  Marc 5/7 qui vivait dans un cimetière ; il va y prier Jésus ; mais avant cela les démons vont aussi prier (étrange prière d’ailleurs), finalement on y priait beaucoup dans ce lieu de désespoir. Sortir de l’occultisme, de ses liens, de sa puissance morbide, de son influence suicidaire, de l’autodestruction, de la violence etc. c’est par la prière qu’on y arrive. La vie de tellement de gens ressemble à un cimetière.
  1. Prier dans une prison : Actes 16/23 et 25
  • « Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les écoutaient. »
  • On s’imagine souvent que le régime carcéral de l’époque était moins dur que celui d’aujourd’hui, je ne sais pas pourquoi. Sans doute à cause des nombreux filtres posés par la religion et la morale.
  • Mais la prison a toujours été une épreuve terrible et c’est étonnant d’y voir ces gens prier et chanter les louanges de Dieu.
  • C’est d’ailleurs parce qu’ils prient que les chaînes vont finir par tomber ! Que les fondements mêmes de la prison vont être secoués. Que les portes vont s’ouvrir. Que les captifs vont être libérés. On ne dira jamais assez les effets bénéfiques de la prière.
  • Vous aimez  la liberté,  vous  devriez aimer  la prière. Qui  vous  a mis  en  prison moralement (quelle éducation), spirituellement (quelle religion), émotionnellement (quelle parole méchante), financièrement (quelle faillite), sentimentalement (quelle déception) ou encore sanitairement (quelle maladie) ? Peu importe au fond, le remède c’est la prière et la prison, la cage, le cachot ne sont pas une excuse pour ne pas prier le Dieu qui aime à nous sortir de toutes nos prisons.

 

  1. Prier sur la croix : Luc 23/34
  • « Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. »
  • La croix c’est certes la proximité de la mort, mais là, dès qu’elle s’approche un peu trop près de nous pas besoin d’un pasteur pour nous dire de prier, nous le faisons, même le plus grand athée le fait.
  • Mais la croix c’est aussi prier quand on subit l’injustice et Dieu sait qu’elles ne manqueront jamais sur la terre les injustices
  • La croix c’est prier quand vos amis viennent de vous trahir, je ne pense pas qu’on en ait vraiment envie, mais Jésus donne l’exemple.
  • La croix c’est prier quand on nous insulte et qu’il est impossible de se défendre : « Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à se justifier » William Shakespeare.
  • Prier sur la croix c’est aussi prier quand on est seul, et plus précisément seul parce que abandonné par les autres ; on peut se torturer l’esprit pour essayer de comprendre pourquoi, comment ; à leur trouver des excuses ou à se morfondre ou bien encore préparer sa vengeance, mais le mieux c’est de prier, comme Jésus le fait.
  • Enfin, prier sur la croix, c’est prier quand Dieu semble si loin, si absent de nos circonstances sombres. Plus vos impressions vous raconteront avec autorité que Dieu n’est plus là, qu’il ne vous écoute plus, que vous n’en valez pas la peine, que vous êtes trop repoussant, plus vous pouvez y aller, prier, Dieu écoute et c’est tout le contraire en réalité.

Conclusion : ces endroits sont certes moins insolites que d’autres, mais y prier n’est pas anodin loin s’en faut.