img_articles

L’unité nationale après la division nationale

C’est bien connu, depuis les années 70 la France est coupée en deux. Que ce soit politiquement parlant ou sur le plan de la météo. On s’est habitué à vivre ainsi. Finalement un certain équilibre convenant bien à cette nation si spécifique, faites de contradictions, de frustrations et de cultures diverses et variées.

Alors que notre pays s’apprête à voter pour un nouveau Président de la République, ce qui n’est pas rien, il est nécessaire à mes yeux, tout en restant dans mon rôle de pasteur, de rappeler à qui voudra bien l’entendre, ce que l’Evangile déclare au sujet de la division et des diviseurs et ce quelque soit leur nom, leur fonction ou leur influence.

C’est Paul, écrivant à son adjoint Tite qui déclare ceci : « Éloigne de toi, après un premier et un second avertissement, celui qui provoque des divisions ! » J’imagine que vous me direz : « Oui mais ce texte est destiné aux chrétiens, aux églises, il n’a rien à voir avec la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui ! » Etc… Bien au contraire et même si effectivement ces propos de Paul sont d’abord pour les églises de cette époque, puis pour l’Eglise au travers des siècles, il n’en demeure pas moins qu’un principe spirituel majeur y est mis en évidence.

D’ailleurs via 1 Corinthiens 1/10, Paul met en évidence une autre loi spirituelle majeure : « Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment ». Pour que l’unité existe il faut combattre vigoureusement la division et les diviseurs.

Jamais la société française n’a été autant divisée par les soins de ses propres dirigeants. On peut raisonnablement penser n’en déplaise aux naïfs ou aux aficionados, que ce travail de division de la société n’a jamais été une erreur, une circonstance malheureuse, mais bien une volonté. Vous connaissez tous le dicton célèbre : « diviser pour mieux régner ! » Qu’on le veuille ou non, ces cinq dernières années ont été un bien triste « festival » dans ce registre.

Il y a eu les « Gilets Jaunes » que certains nantis se sont chargés de marginaliser, mais qui à l’origine était bien un mouvement noble ou toute une frange de la société française criait sa détresse. Puis ce fut la « crise sanitaire » avec son pénible lot  de contradictions quotidiennes et télévisées, ses mesures discutables et ses chiffres invérifiables. Puis, depuis quelques semaines, c’est une guerre, dont au fond on ignore absolument tout, qui prend le relais. Le résultat est toujours le même : diviser la population, la société, les familles, les amis, voire même si c’était possible, les églises locales !

Ce n’est qu’un constat et je me contente de rapporter ce que nous vivons depuis cinq ans et plus particulièrement depuis deux ans. Vaccinés contre non vaccinés (alors que dans la réalité et à de très rare exception, les uns respectent les autres) ; pass sanitaire ou non pass sanitaire, idem avec le pass vaccinal et désormais pro Ukraine ou pro Russe. Nous sommes les témoins de tout ceci et puisque Dieu nous a donné de l’intelligence nous avons le droit de réfléchir et de penser par nous mêmes.

Qui est à l’origine de ces divisions constantes, orchestrées par un discours manipulateur fait de contradictions, de menaces, de mensonges avérés, de peurs infondées et de petites touches d’espérance ponctuelles, (technique de manipulations psychologiques des masses bien connue) ? Il s’agit bien de ceux qui nous gouvernent et de personne d’autre. Jamais les Français n’ont été aussi mal psychologiquement. On cache volontairement le drame qui se vit aux urgences psychiatriques tous les jours avec de plus en plus de cas de psychose  paranoïaque.

J’ai beaucoup de mal à comprendre l’indulgence dont certains font preuve à l’égard de celui qui est le chef  de l'Etat, qui serait d’après ces derniers « victime des circonstances contraires » et pas vraiment responsable des manipulations désormais avérées de ses ministres. C’est trop facile quand on sait l’égo surdimensionné du chef de l’Etat aujourd’hui. Le gouvernement de la France applique scrupuleusement la méthode de la division dictée d’en haut par des intérêts qui nous échappent encore. Tout est devenu sujet à division et c’est terrible pour le pays.

Et tout ceci n’empêche pas notre Président de venir prôner, je cite « l’unité nationale » pour un oui pour un non. Mais il est impossible d’obtenir une unité quelconque quand on a passé son temps à diviser. De là à se poser en victime de l’intolérance de certains « mauvais français », il n’y a qu’un pas.

Proverbes 16/28 : « L'homme pervers excite des querelles (…) » la France est devenue un terrain de querelles permanentes »

Jude 1/19 ajoute : «Ceux qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n'ayant pas l'esprit (…) ! »

Evidemment que chacun est libre de voter pour qui lui plaît, mais si mon rôle n’est pas de vous dire pour qui voter, je peux néanmoins attirer votre attention sur des réalités spirituelles, des principes bibliques et des lois divines qui peuvent, avec un tant soit peu de bonne volonté, nous ouvrir les yeux.

 Un authentique chrétien ne peut  raisonnablement pas  voter pour quelqu'un véhiculant la division implicite ou explicite.

Voter bien !

Samuel Foucart