Harcèlement, Harceleurs et Harcelés

texte_podcats_formate

Psaume 119/22 « Débarrasse-moi des insultes et du mépris »

Psaume 119/29 « Protège-moi des insultes qui me font peur »

 

Harcèlement, harceleurs et harcelés

Introduction : J’ai été une fois dans ma vie « harceleur » et j’en garde une honte profonde ; j’ai été aussi harcelé. Il ne faut pas prendre le harcèlement à la légère, quelque soit sa « spécifité » (morale, psychique, sexuelle, physique ou financière).

  1. Evacuer ce qui n’est pas du harcèlement !
  • Certaines personnes font tout pour s’exposer à une forme de harcèlement en donnant trop vite leur numéro de téléphone par exemple ou leur adresse mail. Parfois, elles participent à certaines conversations, laissant entendre des intentions malsaines, s’engageant dans des projets ambigus ou en s’exposant TROP sur les réseaux sociaux, SMS, photos ou vidéos. Que dire des tenues équivoques ou impudiques ?
  • A partir de là, on parle trop vite de « harcèlement » et il faut souvent relativiser les choses de ce point de vue.

 

  1. Le véritable harcèlement ? 
  • Il est souvent sournois, silencieux, invisible, latent, lourd. On a du mal à croire les harcelés quand ils parlent ; souvent ils ne parlent pas de leur souffrance, par honte. Il y a la peur, la souffrance, les complexes, la dépréciation de soi (les harceleurs sont les rois pour humilier publiquement quelqu’un) on les reconnaît souvent à cela d’ailleurs.
  • Anne et Pénina, sont un exemple de harcèlement moral, et de ce qu’il peut provoquer comme souffrance. Pénina utilisera même ses enfants dans ce but ; Saül harcèlera David toute sa vie ; ce qui pose le problème de l’autorité ; se mettant dans la peau du harceleur (un prof, un chef de service, un responsable de club, un responsable religieux ou spirituel) et que dire de certains parents ou mari ?
  • L’histoire de Daniel dans la fosse aux lions est certainement bien plus qu’une belle histoire pour enfants. Certains jeunes ou moins jeunes la vivent au quotidien ; lorsque le mari ou le père rentre à la maison par exemple, c’est le harceleur qui revient ; lorsqu’il s’agit de monter dans le bus ou le métro et que les harceleurs vous attendent ; lorsqu’il faut entrer dans une classe ou le prof va vous humilier publiquement etc.
  • L’incroyable outil des réseaux sociaux est une manne pour les harceleurs ; ils peuvent ainsi prolonger leur « sale travail » de manière virtuelle, le soir, la nuit ; il n’y a plus de repos pour le harcelé ; mais les conséquences n’ont rien de virtuel malheureusement.

Dépression, souffrance, mépris de soi, peur, angoisse et parfois suicide. Jamais on ne dira combien il faut être vigilant pour ne pas dire autoritaire avec nos enfants vis-à-vis de Facebook par exemple.

 

  1. Jésus, le harcelé méconnu
  • Si vous reprenez l’histoire de la passion, vous découvrez ceci : Jésus a été harcelé, comme aujourd’hui encore on pratique le harcèlement :
  • On lui a donné des gifles en public pour l’humilier
  • On lui a craché dessus
  • On lui a pris ses vêtements (beaux et de marque)
  • On lui a tiré les cheveux
  • On l’a mis sous pression morale et psychique
  • On l’a humilié devant tout le monde avec des paroles blessantes
  • On l’a trahi, méprisé, humilié, insulté devant les autres. Les harceleurs aiment faire cela et se donnent un réel pouvoir sur leurs victimes. Répondre est difficile. Même Jésus ne le fait pas.
  • Voilà pourquoi l’Evangile a aussi des réponses pour les harcelés ; Jésus peut les comprendre et les secourir. La solution au harcèlement est aussi (pour ne pas dire surtout) SPIRITUELLE.

Anne s’en est sortie par la prière à son Dieu en lui exposant sa souffrance. David a survécu en s’adressant à Dieu et en lui faisant confiance ; Daniel a mis sa foi dans le Dieu qui ferme la gueule des lions, aussi celles des harceleurs, n’en doutez pas ! Il a même le pouvoir sur la langue des chiens, alors un harceleur !

  • On apprend aussi dans les Evangiles que les harceleurs sont toujours, dans tous les cas des lâches ; ils n’agissent qu’en situation de force et s’octroient des pouvoirs sur leur victime ; soit par le nombre, soit en les menaçant de chantage (Internet, Facebook, Skype et les vidéos à caractère sexuel qui peuvent devenir un outil très efficace contre certaines personnes). Il faut briser ce tabou là !
  • Les réponses au harcèlement sont diverses et variées ; d’abord en parler, avec tous les risques que cela comprend et le peu de garantie d’être entendu, au moins dans un premier temps. La psychologie en fait partie, mais avec tant de limites.

Changer d’air, partir, fermer son compte Facebook, se remettre en question ; oui bien sur, ce sont des solutions mais pas la solution et ce n’est pas toujours aussi facile.

  • Et puis, il y a l’Evangile ; une réunion comme celle-ci, le Dieu de l’Evangile ; la foi dans ce Dieu là ; la prière de l’auteur du Psaume 119 par exemple ; la confession de notre foi ; apprendre à bénir nos harceleurs fait partie de la délivrance.

Conclusion : Dieu s’occupe très bien des harceleurs, mieux que vous ne le ferez jamais ; je vous assure que vous devriez le laisser faire. Si vous êtes un harceleur, il est temps de vous repentir, parce que c’est Dieu qui va se charger de vous arrêter. Dans tous les cas ne vous taisez plus !