2/ Le top 5 des plus grands psychopathes de la bible: Abimélec

texte_podcats_formate

3) En quatrième place des plus grands psychopathes de la Bible on trouve : ABIMELECK - Juges 8/29 à 32

- Juges 9/1 Abimélek, le fils  de Gédéon. Le nom Abimélek signifie "Mélec est père" ou "mon père est roi". On peut avoir un père glorieux, spirituel et être néanmoins un psychopathe de la pire espèce, la preuve !

- Sa mère n’était pas une épouse légitime de Gédéon, mais une concubine, ce qui fait qu’Abimélek a toujours été le « petit bâtard ! Deutéronome 23/2 : « Le bâtard n'entrera point dans l'assemblée de l'Éternel; même sa dixième génération n'entrera point dans l'assemblée de l'Éternel. « 

La théologie de la bâtardise dans la Bible est longue, elle va d’Ismaël, à David en passant par les fils consanguins de Lot et de ses filles et par le plus grand d’entre tous Jésus lui même !

- Gédéon a connu un destin tragique entre le meurtre de ses frères par Zebach et Tsalmunna deux rois Madianites, qu’il exécutera de sa propre main et le crime odieux de 69 de ses fils par Abimélek. Qu’on le veuille ou non, il y a des familles marquées par le crime, le sang, la violence, la vengeance !

Etre illégitime va soit pousser dans la dévalorisation de soi, la dépression, la médiocrité, l’inutilité (c’est le plus souvent le cas) soit dans le besoin de revanche, une forme de vengeance sur la vie, un goût immodéré pour la réussite ! Sans cesse des choses à prouver aux autres !  C’est le cas d’Abimélek

-Ce qu’on peut dire à son sujet, c’est que lorsqu’il veut quelque chose, il l’obtient et rien ne l’arrête, surtout pas les scrupules, ni sa conscience, ni encore moins sa moralité !Il veut être mieux que son père, un Juge en Israël, alors il postule au poste suprême de roi !

- Ses 70 frères le dérangent  dans ses ambitions, au lieu de négocier, d’être politiquement adroit, il les fait exécuter dans une sorte de sacrifice païen en les  égorgeant sur une pierre ! Un seul échappe, Jotham qui prophétisera sur Abimélek et sur sa fin.

- Abimélek, malgré ses ambitions, ses crimes,  restera illégitime même dans son accession au pouvoir, c’est un faux roi,  un roi par défaut !

- Jotham décrit son demi frère ainsi et cela résume assez bien le caractère psychopathe  en règle générale : Juges 9/14 : un buisson d’épines. Dans la Bible le buisson d’épines n’a jamais vraiment bonne presse. Il blesse tous ceux qui s’en approchent de trop près ; il déchire cruellement. Dans l'Ecriture, les épines sont donc une expression de la malédiction, une conséquence du péché, de la volonté de l'homme qui s'oppose à la pensée de Dieu.On se souvient tous de l’antique malédiction : “Le sol sera maudit à cause de toi… Il te produira des épines et des ronces” (Genèse 3.18). Et puis Jésus sera couronné d’épines !

- Proverbes 29/9 « Un sage est-il en procès avec un fou ? Qu’il se fâche ou qu’il rie, il n’aura pas de repos ».C’est la parfaite définition du psychopathe. Aucune prise sur lui, aucune compassion, aucune forme de miséricorde, pas d’émotion, pas de scrupule, aucune forme de regret !

- Au-delà des 69 de ses frères, ce qui en fait l’un des tueurs en série les plus importants de la Bible, Abimélek va massacrer allègrement les gens de la ville de Sichem, là où il est né et où sa mère vivait, Les bourgeois de cette ville avec qui il avait fait alliance pour liquider ses frères.  On a beau être psychopathe, on a besoin d’effacer les traces du passé d’une manière ou d’une autre ;  puis il brulera vives 1000 personnes réfugiées dans une tour destinée au culte de Baal, ce qui ne sanctifie en rien le crime de masse qu’il perpétue à cette occasion.

- C’est un défaut chez le psychopathe, il croit pouvoir s’installer dans une logique qui est la sienne ; celle de la REPETITION ! Ce qu’il a fait à Sichem il veut le reproduire  dans la ville d’à côté, (la reproduction c’est rassurant, même celle d’un crime, ça a marché une fois donc ça marchera une seconde fois, la plupart des tueurs en série qui sont pris le sont à cause de cette attitude) !  A Tebech, sa folie le perdra !

- C’est une femme qui lui jettera une grosse pierre de moulin sur le crâne ! Je ne sais pas si le dicton : « On est puni par où on a péché »  à quelque chose de spirituel, en tous cas rien de vraiment biblique, mais en l’occurrence il est adapté ! Sa tête était fendue bien avant l’affaire de la meule de moulin ! 

- N’étant plus en état de se suicider, trop atteint, mais n’étant pas encore mort, il cherchera à manipuler l’histoire une dernière fois en demandant à mourir dans la dignité et c’est son écuyer qui l’achèvera. Triste fin pour un triste sieur que cet Abimélek. Abimélek reste l’exemple en Israël et dans la Bible de l’homme tué par une femme, la honte absolue dans ce contexte, il n’est mort ni en soldat, ni en héros, ni en roi, mais comme une femme ! Il restera dramatiquement illégitime jusqu’au bout !

-  La meule dans les évangiles est symbole du jugement de Dieu : « Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer » Matthieu 18/6

- C’est aussi le symbole de ce qui tourne, la routine peut tuer  (Samson) et puis la roue tourne est une expression qui en dit long sur l’histoire du psychopathe Abimélek : 

Conclusion « Les bastos c’est plus facile à donner qu’à recevoir » (Michel Audiard).