19/Série "les noms de Jésus" : Jésus, la pierre angulaire - 1ère partie

texte_podcats_formate

N° 6   Jésus la pierre angulaire : 1 Pierre 2/ 4 à 10

« Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. Car il est dit dans l'Écriture : voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse ; et celui qui croit en elle ne sera point confus. L'honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, la pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle, et une pierre d'achoppement et un rocher de scandale; ils s'y heurtent pour n'avoir pas cru à la parole, et c'est à cela qu'ils sont destinés. Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,  vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde. »

Le thème de la pierre dans la Bible

 

Introduction :

« La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle. » Psaume 118/22

  1. Jésus est la pierre rejetée
  • L’homme est un bâtisseur par définition. Très tôt dans la Bible on le voit bâtir, ne serait-ce qu’avec la Tour de Babel.
  • Certains voient dans cette histoire quelques choses positives. Le fait de vouloir s’approcher de Dieu, le fait de construire pour Dieu, le fait de savoir que Dieu est au ciel.
  • D’autres y voient surtout des points négatifs : le fait de vouloir s’approcher de Dieu par nos propres efforts, avec nos mérites. Le fait de vouloir déloger Dieu de son trône ce qui semble bien apparaître dans le texte original. Le fait de s’élever sans Dieu, de faire de l’être humain l’équivalent de Dieu (principe fondateur de la franc-maçonnerie).
  • Le vrai problème de Babel c’est que la pierre d’angle, la pierre sans laquelle aucune construction ne tient jamais a été rejetée. Dieu, sa Parole, ses conseils, sa sagesse, son intelligence, sa conduite sont balayés, mis de côté. On peut faire sans lui voilà le message et aussi bien que lui si ce n’est mieux.
  • Depuis ce temps ancestral rien n’a jamais plus changé et d’ailleurs l’Evangile le dit clairement, il y a deux manières de bâtir sa maison, sa vie, sa famille, son avenir, son éternité : sur le roc (la pierre angulaire) ou sur le sable à savoir sans Dieu.
  • Paul lorsqu’il parlera de l’église et de l’œuvre spirituelle qui s’y accomplie fera allusion aux matériaux en présence et là encore on retrouve la même idée : « Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'œuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'œuvre de chacun ».
  • Depuis que l’homme est sur la terre, il est confronté à ces antagonismes : bâtir avec Dieu ou bâtir sans Dieu !

 

  1. Une pierre solidement posée par Dieu : Esaïe28/16 et 16
  • « C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l'Eternel : voici, j'ai mis pour fondement en Sion une pierre, une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée ; celui qui la prendra pour appui n'aura point hâte de fuir. ».
  • Dans ce texte prophétique on trouve par avance la personne même de Jésus et son œuvre ; Il est celui que Dieu a choisi pour que nous construisions sur du solide dans ce monde où tout est éphémère.
  • Actes 4/8 à 12, Pierre fait directement allusion à la personne de Jésus comme étant cette pierre angulaire choisie par Dieu : « Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit : chefs du peuple, et anciens d'Israël, puisque nous sommes interrogés aujourd'hui sur un bienfait accordé à un homme malade, afin que nous disions comment il a été guéri, sachez-le tous, et que tout le peuple d'Israël le sache ! C'est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez été crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c'est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous. Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l'angle.  Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » Jésus la Bible posée par Dieu dans l’histoire du monde, dans l’histoire des hommes, dans celle des religions dans notre histoire personnelle.

 

  1. Ce que nous bâtissons ?
  • « C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc, la pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc » Matthieu 7/24
  • Encore une fois c’est dans l’être humain que de bâtir. L’homme est un bâtisseur : l’homme des cavernes déjà, puis ce seront les châteaux puis les cathédrales et au-delà les lieux de culte aujourd’hui des stades, des ponts, des ouvrages d’art, des viaducs des moyens de relier l’humain.
  • « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. » Matthieu 16/18. Ce texte ne donne pas la primauté à Pierre, mais Jésus renvoie au texte prophétique d’Esaïe et fait allusion à lui-même la pierre angulaire sur laquelle l’église va se construire.
  • Construire son couple sur Jésus ; au jour d’aujourd’hui c’est surtout la fragilité des couples qui est mise en évidence. Construire sans Dieu est presque la norme aujourd’hui, on voit le résultat malheureusement. Chercher la face de Dieu, sa volonté, le prier avant de s’engager et le laisser nous diriger.
  • Construire sa famille sur Jésus. Les familles décomposées et recomposées font d’abord et surtout allusion à des ruines, celles de familles construites sur autre chose que la pierre angulaire.
  • Construire ses relations avec l’autre : construire des ponts : « un temps pour lancer des pierres, et un temps pour ramasser des pierres; » Ecclésiaste 3/5. Indéniablement les pierres de l’insulte, du mépris, de la méchanceté, du rejet, de la haine, des complexes, du harcèlement etc. Négatives au possible, avec Jésus la Pierre angulaire, va devenir le moyen de bâtir le pont du pardon, de la réconciliation, du changement. Un pont, il faut du temps pour le bâtir. Soyons des constructeurs de pont.
  • Construire sa vie professionnelle, ce n’est pas anodin, ni secondaire. On sait que certaines personnes ont tout perdu en faisant de mauvais choix à la base dans ce domaine. Choisir de bâtir sa vie professionnelle sur Jésus, c’est simplement le prier de nous diriger dans ce domaine.
  • Construire dans l’église : « Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'œuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'œuvre de chacun » 1 Corinthiens 3/12. Avoir le bon fondement de l’église de Jésus c’est une chose, mais y introduire des éléments humains est voué à l’échec. Faire l’œuvre de Dieu sans Dieu, avec des méthodes, des stratégies humaines, religieuses, psychologiques, rationnelles en méprisant les plans et les matériaux spirituels, est grave et pourtant si répandu.
  • Ephésiens 2/20 à 22 : « Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l'édifice, bien coordonné, s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifié pour être une habitation de Dieu en Esprit. »
  • Jérémie 51/23 « On ne tirera de toi ni pierres angulaires, ni pierres pour fondements ; car tu seras à jamais une ruine, dit l'Éternel... » C’est le lot de l’être humain sans Dieu, malgré tous ses efforts.

 

  1. Sans la pierre angulaire qu’est Jésus, il n’y a que ruines
  • Que dit la Bible à propos des ruines : les ruines sont d’abord et très souvent le résultat d’une construction défaillante à la base. L’un des pays où l’on trouve le plus de ruines c’est la Grèce.
  • Depuis le mot s’est appliqué à l’échec d’une vie, un être humain qui ne laisse que ruines après sa mort ; un couple en ruine, une famille en ruine, une entreprise en ruine, une société ou un pays en ruine. Etre ruiné est le lot de l’humanité.
  • Qu’allons-nous faire avec nos ruines ? Deutéronome 13/16 « Tu amasseras tout le butin au milieu de la place, et tu brûleras entièrement au feu la ville avec tout son butin, devant l'Éternel, ton Dieu: elle sera pour toujours un monceau de ruines, elle ne sera jamais rebâtie. » Il y a des ruines qu’il ne faut jamais reconstruire. Quand Dieu détruit certaines relations, certaines passions chez nous, ne prenons jamais le risque de rebâtir par-dessus.
  • Proverbes 25/28 « Comme une ville forcée et sans murailles, ainsi est l'homme qui n'est pas maître de lui-même. » on sait que le fruit de l’esprit c’est la maîtrise de soi. Les ruines personnelles ça suffit, échouer partout, tout le temps n’est pas une bénédiction.
  • Job 15/27 et 28 « Il avait le visage couvert de graisse, les flancs chargés d'embonpoint ; et il habite des villes détruites, des maisons abandonnées, sur le point de tomber en ruines. » C’est l’image de tellement de vies, malheureusement, vies sans Dieu ou pire encore, vies où Dieu a été mis de côté : couple en ruine, finance en ruine, travail en ruine, santé en ruine, plus rien ne tient debout, tout menace de s’écrouler tout le temps !
  • 1 Timothée 6/9 « ceux qui veulent s'enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition ».
  • Matthieu 7/27 «  Sa ruine a été grande » ! Défaut de construction à la base, même si cette maison, comme l’autre, a pu faire illusion pendant un temps, parfois longtemps, à la fin qu’est-ce qu’il reste si ce n’est des ruines.
  • La pire de toutes les ruines : « lls auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force » 2 Thessaloniciens 1/9

 

  1. Rebâtir après les ruines ?
  • Israël est une nation construite et reconstruite sur des couches et des couches de ruines.
  • Mais nos villes en France ont-elles aussi connu ce passage obligé. Néanmoins reconstruire sur des ruines ne doit pas et ne peut pas être fait n’importe comment.
  • Il y a deux types de ruines dans la Bible, celles que Dieu provoque, qu’Il veut, qu’Il ordonne pour notre bien (toutes ces villes ses forteresses, ses nations de l’Ancien Testament par exemple) et puis il y a celles qui résultent de nos mauvais choix, de nos erreurs, de notre abandon de Dieu, de notre refus de nous remettre en cause devant lui. Et même sur celles-ci Dieu veut rebâtir »
  • Jérémie 1/10 est aussi l’expression du travail de l’Evangile dans notre vie. Le message de l’Evangile va ruiner nos illusions humaines, religieuses, familiales. L’Evangile de Jésus la Pierre angulaire commence souvent par ce travail-là, c’est la repentance. Des ruines sur lesquelles  Jésus va rebâtir du solide, nous l’acceptons et c’est bien ou nous le refusons et  il nous restera « les ruines éternelles »  dont parle le Psaume 9/6
  • Il en va de même avec notre vie, un couple, une relation, une famille, un travail. Connaître un échec est humain, terriblement humain. La cause en est souvent l’absence de la pierre angulaire. Une fois ceci posé, une fois le constat fait, une fois les ruines évidentes, on fait quoi ? On va rebâtir comment et quoi ?
  • Rebâtir est humain. Personne lorsqu’il a échoué ne veut rester sur un échec et pourtant ce n’est certainement pas le gage d’une réussite à venir. Il faut que Jésus la Pierre angulaire soit dans l’affaire.
  • Reconstruire une relation de couple sur les mêmes bases tordues de l’adultère est le gage absolu d’avoir tôt ou tard de nouvelles ruines.
  • Rebâtir sa vie après les ruines laissées par la maladie en faisant les mêmes choix de vie, les mêmes erreurs en ne changeant rien à notre relation à Dieu, à notre équilibre de vie, conduira à de nouvelles ruines à coup sûr.  Psaume 102/6 « Je suis comme le chat huant des ruines »
  • L’Evangile de Jésus la Pierre angulaire a pour message : Tout ce qui, dans nos vies, a été abîmé, gâché, délaissé, démoli, ruiné  peut et doit être rebâti. Avec Jésus, par Jésus, en le cherchant lui, en désirant son aide.
  • Venons simplement à Jésus avec nos ruines, nos morceaux de couple délabré, cassé, brisé, notre vie intérieure détruite, renversée, nos sentiments en ruine.
  • Esaïe 61/4 « Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines, ils relèveront d'antiques décombres, ils renouvelleront des villes ravagées, dévastées depuis longtemps. »
  • Esaïe 58/12 « Les tiens rebâtiront sur d'anciennes ruines, tu relèveras des fondements antiques; on t'appellera réparateur des brèches, celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable. »
  • Néhémie 1/3 « Ceux qui sont restés de la captivité sont là dans la province, au comble du malheur et de l'opprobre; les murailles de Jérusalem sont en ruines, et ses portes sont consumées par le feu. » et Néhémie 2/13 « Je sortis de nuit par la porte de la vallée, et je me dirigeai contre la source du dragon et vers la porte du fumier, considérant les murailles en ruines de Jérusalem et réfléchissant à ses portes consumées par le feu. » Un homme confronté aux ruines des autres.
  • Il ne va pas juger, il va les faire siennes ces ruines. Il va être humilié et puis il va s’attacher à rebâtir sur ces anciennes ruines et il va le faire avec l’aide de celui qui est la Pierre angulaire.
  • Néhémie 4/7 « Sanballat, Tobija, les Arabes, les Ammonites et les Asdodiens, furent très irrités en apprenant que la réparation des murs avançait et que les brèches commençaient à se fermer ». Quand Dieu est dans l’affaire il fait bien les choses.