Jésus de Nazareth

texte_podcats_formate

Marc 16/6

« Vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié ; il est ressuscité, il n'est point ici ; voici le lieu où on l'avait mis. » 

Jésus de Nazareth

  1. Nous avons raison de chercher Jésus de Nazareth.
  • Quand on a du chagrin, de la peine, besoin de consolation ou des questions dont nous n’avons pas la réponse ou encore des pierres trop lourdes dans notre vie qui écrasent notre présent et bouchent notre avenir, ou enfin quand on a peur, des frayeurs, des inquiétudes, des angoisses, de l’épouvante même. C’était la situation de ces dames.
  • Nous avons raison de le chercher, mais pas n’importe où ; il n’est pas dans le cimetière de l’histoire rangé sur une étagère avec César, Napoléon, Alexandre le Grand ou  Vercingétorix. Il n’est pas davantage dans le cimetière de la religion, où on l’avait mis ; il n’est pas davantage dans le cimetière de nos souvenirs et regrets, dans un recoin de notre mémoire d’enfant ! En fait il est là, présent aujourd’hui, voici le message.
  • Je ne peux que vous encourager à être exigeant dans votre quête et à chercher Jésus de Nazareth là où on le trouve toujours ; dans la prière, dans l’Evangile, dans une révélation personnelle. Cherchez-le pour qu’il vous parle,  s’intéresse à vous, vienne vous secourir, vous aider, vous bénir. Vous pouvez chercher la sagesse, le mystique, la religion, la philosophie d’où qu’elle vienne, rien n’équivaudra à Jésus de Nazareth, il est la somme de tout ce que nous recherchons.
  1. Pourquoi Jésus de Nazareth ?
  • La réponse est dans la signification du nom Nazareth : «pousse verdoyante, germe, rejeton " ou "protectrice, gardienne", tout est là, et il n’y a pas de contradiction, ni d’opposition à ce que ce nom puisse signifier plusieurs choses, la preuve.
  • La Bible nous parle de la chute d’un jardinier au début de l’histoire des hommes, Adam. Pas la peine de s’étendre sur ce sujet ; on connaît tous, plus ou moins son histoire. Beaucoup ignorent par contre qu’au paradis terrestre on travaillait beaucoup et que le job d’Adam était jardinier, botaniste serait d’ailleurs plus juste et plus large.
  • Des siècles plus tard, une femme dans un cimetière, alors qu’elle cherche Jésus de Nazareth elle aussi (Marie-Madeleine), va rencontrer un homme qu’elle va prendre pour le jardinier du cimetière (Jean 21) ; en fait son chagrin, son émotion, sa peine, sa tristesse brouillent ses perceptions. Il s’agit de Jésus de Nazareth, c’est la rédemption que le divin jardinier apporte avec lui. Dieu reprend l’histoire là où elle s’était arrêtée, dans un jardin. Jésus de Nazareth est ce divin jardinier.
  1. Jésus de Nazareth celui qui fait pousser dans notre cœur ce qui vient du ciel.
  • Le nom de Nazareth évoque indubitablement, le jardinage : « Rejeton, germe, pousse verdoyante » ! Jésus de Nazareth c’est celui qui vient jeter dans notre cœur, dans notre âme une semence divine, céleste, éternelle. Il plante dans notre cœur des rejetons en forme de bénédictions, la paix qui règne au ciel et qui dépasse toute explication humaine, la grâce de Dieu qui véhicule toutes les formes de secours et de délivrances dont nous avons besoin.
  • Il va s’occuper de faire germer chez nous le salut du ciel, le pardon du Père, la nouvelle naissance du Saint-Esprit. J’ai une serre et j’y cultive des salades, des tomates, du persil, des choux etc. C’est passionnant de mettre en terre un germe, de l’arroser, de s’en occuper et laisser le travail naturel se faire. Pour Jésus il en va de même, sa serre à lui c’est notre cœur, ce qu’il y plante vient du ciel de Dieu, il n’y a que lui qui puisse faire cette œuvre-là ; il est le botaniste divin.
  • Une serre, c’est fermé et ouvert en même temps, il peut y faire très chaud, il faut arroser, la croissance peut y être rapide. C’est l’âme et le cœur de l’être humain. Une œuvre personnelle du botaniste de génie qu’est Jésus.
  • Et puis Nazareth c’est aussi : "protectrice, gardienne" ce n’est pas tout de planter, encore faut-il après s’en occuper sérieusement ; désherber, nettoyer, arroser, entretenir ; c’est ce que signifie Nazareth. Jésus celui qui vient planter dans notre cœur, notre âme, notre vie ce qui vient d’en haut, la paix, la joie authentique, la grâce de Dieu, va veiller, surveiller, protéger, garder ce qu’il a planté afin que tous les fruits, les fleurs et les productions diverses et variées qui doivent être produites le soient en leur temps. Et c’est lui qui amène à la perfection, c’est-à-dire à la maturité les germes, les rejetons insignifiants qu’il a planté.
  • Voilà pourquoi il est difficile de comparer l’œuvre de Dieu dans la vie d’un être humain par rapport à un autre. Impossible de stéréotyper ou d’uniformiser le témoignage, Dieu ne fait jamais pareil et pourtant à termes les fruits sont toujours les mêmes. Les besoins ne sont pas les mêmes, les terreaux sont différents, la serre est plus ou moins exposée au soleil etc.  Jésus de Nazareth c’est celui qui fait une œuvre personnelle en chacun de nous, une œuvre individuelle qui à termes portera toujours des fruits bénis, mais le travail spirituel de Jésus de Nazareth n’est pas toujours le même à la base.

Conclusion : Vous ne chercherez plus jamais Jésus de Nazareth de la même manière, il viendra néanmoins, chaque fois que vous le chercherez, planter un germe du ciel, un rejeton du ciel, une pousse verdoyante de l’éternité dans votre situation terrestre, dans votre épreuve, dans votre chagrin, ou vos peurs, voir vos doutes.