Prier pour la guérison de son pays

texte_podcats_formate

« Quand la famine, la peste, la rouille, la nielle, les sauterelles d'une espèce ou d'une autre, seront dans le pays, quand l'ennemi assiégera ton peuple dans son pays, dans ses portes, quand il y aura des fléaux ou des maladies quelconques ; si un homme, si tout ton peuple d'Israël fait entendre des prières et des supplications, et que chacun reconnaisse la plaie de son coeur et étende les mains vers cette maison, 39 exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure, et pardonne ; agis, et rends à chacun selon ses voies, toi qui connais le coeur de chacun, car seul tu connais le coeur de tous les enfants des hommes » 1 Rois 8/37 à39

« Lorsque j'entendis ces choses, je m'assis, je pleurai, et je fus plusieurs jours dans la désolation. Je jeûnai et je priai devant le Dieu des cieux, 5 et je dis: O Eternel, Dieu des cieux, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui fais miséricorde à ceux qui t'aiment et qui observent tes commandements ! 6 Que ton oreille soit attentive et que tes yeux soient ouverts : écoute la prière que ton serviteur t'adresse en ce moment, jour et nuit, pour tes serviteurs les enfants d'Israël, en confessant les péchés des enfants d'Israël, nos péchés contre toi ; car moi et la maison de mon père, nous avons péché. 7 Nous t'avons offensé, et nous n'avons point observé les commandements, les lois et les ordonnances que tu prescrivis à Moïse, ton serviteur. » Néhémie 1/ 4 à 7

« Je parlais encore, je priais, je confessais mon péché et le péché de mon peuple d'Israël, et je présentais mes supplications à l'Eternel, mon Dieu, en faveur de la sainte montagne de mon Dieu » Daniel 9/20

Priez pour la guérison de son pays.

  1. Il y a des heures sombres où il n’est pas question de chercher le péché des autres. 
  • Que ce soit Néhémie, Daniel ou prophétiquement Salomon, les trois sont confrontés ou envisagent d’être confronté à des choses dures. Y compris la peste et ses ravages. 
  • Les trois sont atteints dans leur cœur face aux ruines de leur pays et les trois donnent la clef qui permet la guérison du pays, la prière. 
  • Mais la prière avec une attitude de cœur bien étrange. 
  1. Confessez le péché. 
  • La nature humaine étant ce qu’elle est, c’est une évidence d’estimer légitimement que ces hommes puissent envisager de confesser le péché des autres, celui de leur nation. 
  • Le péché de leur pays c’est une voie commode pour botter en touche et on est sûr de ne pas se tromper. 
  • Dans un pays il y a toujours des injustices, des gens à la rue honteusement, des revendications sociales justifiées.
  • Et que dire des magouilles politico politiciennes, des mensonges pas toujours d’Etat, mais organisés, des choses non dites. 
  • Alors oui, si les choses vont mal c’est fatalement la faute des autres, celle du gouvernement en place,  des puissances économiques etc. Oui, sauf qu’en l’occurrence c’est NON.
  1. Dans les trois cas évoqués une constante :
  • Salomon envisage la guérison du pays quand l’homme qui prie pour cela reconnaît ses propres fautes, ses propres péchés et qu’il accepte le processus spirituel de la repentance et de la réforme de ses voies.
  • Néhémie n’y est sans doute pour rien dans l’état de ruine où se trouve son pays, sans doute était-il à peine né lorsque le malheur s’est abattu sur Jérusalem, mais sa prière est touchante, il s’associe au péché de son propre pays ; il fait sien le péché de sa nation, il ne cherche surtout pas à stigmatiser qui que ce soit, il fait ce qu’il faut, ce que Dieu attend, ce que Dieu aime. 
  • Dieu connaît les tenants et aboutissants de toutes choses ; il sait la part de responsabilité de chacun, mais en l’occurrence la guérison du pays ne passe pas par un bouc émissaire  unique : « C’est notre péché qui prévaut à la guérison de notre pays » !
  • Le schéma est le même dans le cas de Daniel, qui pleure sur l’état de sa nation, sur la déportation, sur les misères qui s’ensuivent au plan humain, familial, social et spirituel. Sa prière a la même teneur, la même envergure spirituelle, la même humilité et poursuit les mêmes buts.