img_Pensée_du_jour

« En effet, je ne fais pas le bien que je veux mais je fais au contraire le mal que je ne veux pas. » Romains 7.19

« Car Dieu a tant aimé le monde (… ) » Jean 3.16

C’est difficile d’admettre que certaines personnes qui sont pour nous des repères et qui cristallisent nos valeurs, puissent aussi avoir un côté sombre. Paul fait partie de ces gens-là, mais lui ne joue pas l’équivoque, il parle du mal qu’il est capable de faire, même si nous n’en saurons jamais plus.

Nous aimerions tant n’avoir à faire qu’à des gens sans versant à l’ombre, sans côté sombre, ce qui expliquent les scandales, parfois très exagérés autour de ces personnes. Comme nous les avons imaginés sans faille, irréprochables, leur vie étant tel un versant montagneux sans cesse baigné de la lumière du soleil, dans la clarté, découvrir un jour leur zone d’ombre, fait éclater nos illusions. Et là, c’est le drame. La déception va provoquer le scandale.

Il nous faut apprendre à accepter que n’importe quel être humain nous donne à voir son versant ensoleillé, ce qui est légitime, mais sa part d’ombre il va la cacher et voilà qui n’est pas moins légitime, la dictature de la transparence, est avant tout une dictature. Etes-vous prêts à accepter l’autre versant des gens et des évènements ?

Rien sur la terre n’échappe à cette règle. On peut ainsi accepter une situation professionnelle qui au demeurant nous convient parfaitement,  d’ailleurs, on a tout fait pour l’obtenir mais une fois installé dans la place, découvrir avec stupeur le versant à l’ombre de cet emploi, les inconvénients alors que nous n'avions vu au demeurant que les avantages. C’est quasiment le cas pour n’importe quelle vocation, n’importe quel travail, ou objet d’une passion. C’est tout simplement la vie. Si vous n’acceptez pas cette idée, vous allez rapidement donner de vous l’image d’une personne très instable, ne pouvant pas garder un poste, c’est fatal.

On ne peut accepter un être uniquement pour ses qualités et le renier dès que ses défauts apparaissent. Et croyez-moi, ils ne tarderont pas à apparaître. D’où des amitiés brisées à coup de phrases absurdes comme :  « Je ne t’imaginais pas ainsi ! » ou bien encore : « Je suis vraiment déçu par ta réaction ! »  Bon OK ! Mais vous  espériez tomber sur un ange débarqué du ciel le matin même ?

Il faut peu de choses parfois pour que le versant sombre d’une personne s’offre à vous : un peu de fatigue, une petite phrase qui tombe mal, un trait d’humour malvenu ou que sais-je encore. Et vous voilà sur la face Nord de la personnalité de cette personne que jusque-là vous admiriez tellement. Eh oui, c’est la vie normale.

Cela rend encore plus fort et plus étrange, voire totalement incompréhensible, l’amour de Dieu pour nous. Lui connaît bien le versant ténébreux, et le versant au grand jour de notre vie, et il ne nous aime pas moins. Surprenant, non ? J’aime encore me laisser surprendre tous les matins par cette réalité divine, unique et glorieuse.

Samuel Foucart