Ne jugez pas ! / suite

texte_podcats_formate

Jacques 4/10 et 11

« Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. »   11 « Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d'un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n'es pas observateur de la loi, mais tu en es juge. » 

Nombres 12

  1. Distinguo à faire entre Marie et Aaron
  • Le texte original met en évidence que Marie a parlé contre Moïse, mais que son frère Aaron s’est contenté d’écouter sans rien dire. Les deux sont pourtant stigmatisés de la même façon par le Seigneur ;  c’est le même péché !
  1. Nombres 12/3
  • Dieu l’entendit ! Surprenant non ? Dieu n’aurait-il pas autre chose à faire ? Il faut croire que non en l’occurrence et qu’il n’aime pas ça du tout le Seigneur. 
  1. Pourquoi cette critique ? 
  • A cause de la femme éthiopienne de Moïse. Mais quoi elle était noire et alors, elle ne l’était pas depuis la veille ? Mais comme ça d’un coup elle est en but au critique de sa belle famille ? 
  • La triste réalité c’est la jalousie de Marie eu égard à ce qui s’est produit dans le chapitre précédent où des gens remplis du Saint-Esprit vont prophétiser en lieu et place de Moïse.  Josué va bien l’accepter pas Marie, ni Aaron dans une moindre mesure. Jusque là elle était la seule prophétesse de ce peuple, elle dirigeait la louange seule et là elle voit une menace pour son pouvoir. 
  1. Les conséquences de la critique? 
  • La critique de son frère, du ou des responsables spirituels, de sa famille amène toujours et encore les mêmes tristes effets :
  • La maladie ; elle va être atteinte de lèpre : « C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts. » 1 Corinthiens 11/30
  • La critique retarde l’oeuvre de Dieu, la met en panne ; pendant 7 jours le peuple d’Israël va rester bloqué dans le désert à cause de la critique.  La critique bloque l’œuvre de Dieu dans la vie de celui qui critique, dans sa famille, dans la vie de ceux qui écoutent la critique et parfois dans l’église. 
  • « La colère de l'Eternel s'enflamma contre eux. Et il s'en alla. » Nombres 12/9. Le NT ne dit rien d’autres, il suffit de relire  Ephésiens 4/30 : « N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. » Que ferons-nous alors ? 
  1. Tuez avec la langue ?
  • Jérémie 18/18 : « Venez, tuons-le avec la langue » Tuez en accusant, tuez une réputation, tuez en mentant, tuez moralement, professionnellement. Proverbes 18/21 : « La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; Quiconque l’aime en mangera les fruits. »
  • Dire du mal des autres n’est donc jamais « pas grave », jamais anodin, jamais insignifiant !
  1. Comment Jésus réagit face à la critique ou aux tentatives de critiques ? 
  • Matthieu 11/11 : « Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. » On vient expliquer à Jésus que Jean Baptiste est fini,  et voilà ce que Jésus réponds. Il tue la critique dans l’œuf !
  1. Des exemples bibliques ? 
  • Joseph avait la très mauvaise habitude de rapporter à son père ce que ses frères faisaient ! Même si les frères n’étaient pas des exemples loin s’en faut, Joseph va mal parler de ses frères et on sait comment cela va finir par l’atteindre sévèrement. Le pire c’est que Jacob semblait entretenir cela, au moins implicitement en écoutant ! Il faut faire taire les rapporteurs !
  • Le cas de David qui parle de celui qui l’a harcelé toute sa vie dans un cantique funèbre, Saül, comme un héros ! D’autres se seraient réjouis de la mort de Saül, tout au moins n’auraient rien dit n’en pensant pas moins, lui a retenu le bon côté de l’homme et a refusé de parler mal du chef de son peuple. 
  • L’autre Joseph, celui de Noël, va lui refuser clairement l’idée d’entrer dans la critique, la diffamation de sa fiancée, alors qu’il ignore tout des circonstances entourant la grossesse de Marie. 
  1. Comment interpréter :
  • La dispute de Pierre et de Paul ? L’un n’a t-il pas critiqué l’autre ?  Non c’est public et les choses se disent clairement entre les deux ! L’immaturité spirituelle de certains les conduit à vouloir un monde de bisounours où tout le monde « il est gentil » !
  • Quand Jésus parlant d’Hérode le présente comme un renard, ce n’est pas flatteur loin de là, mais c’est la vérité. Là encore l’immaturité spirituelle veut, exige qu’on ne prenne plus jamais de position tranchée face au mal et à celui qui le pratique !
  • Que dire d’Elie lorsqu’il parlera à Achab et lui dira « N’es-tu pas un assassin et un voleur ? » 1 Rois 21/19 
  1. A propos du jugement : 
  • Matthieu 7/1 : « Ne jugez point afin que vous ne soyez point jugés » ! Au sens de la critique.
  • Romains 14/13 : « Ne nous jugeons donc plus les uns les autres » ! 
  • 1 Corinthiens 4/5 « C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps » 
  • 1 Corinthiens 11/31, « Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. »
  • 1 Corinthiens 5/12 « N’est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger ? »