img_Pensée_du_jour

L’arrogance et la présomption de soi peuvent mener au naufrage.

« Les Philistins sont sur toi Samson ! Il se réveilla et dit : Je m’en tirerai comme les autres fois et je me dégagerai. Il ne savait pas que l’Éternel s’était retiré de lui. » Juges 16.20

Personnellement j’aimerais, avec les optimistes ne voir dans l’histoire de Samson, que de bonnes choses. Mais je n’y arrive pas ! Comment cet homme de Dieu authentique, pouvait-il  méconnaître  le Dieu qu’il servait à ce point ? Comment pouvait-il jouer avec le feu en espérant ne jamais se brûler ? Comment pouvait-il être devenu si présomptueux et si arrogant ? Je n’ai pas les réponses. Une histoire édifiante et parfaitement authentique me revient en mémoire à l’heure où j’écris ces lignes.

Nous sommes en octobre 1995, au large des côtes espagnoles. Je vous livre les échanges radios qui suivent, tels qu’ils ont eu lieu en temps réel :

« - Espagnols: Ici le A-853, Veuillez dérouter votre route de 15° sud pour éviter d'entrer en collision avec nous. Vous arrivez directement sur nous à une distance de 25 miles nautiques

- Américains: Veuillez plutôt vous dérouter de 15° nord pour éviter une collision. A vous.

- Espagnols: Négatif, nous répétons: Déviez votre trajectoire de 15° sud pour éviter la collision.

- Américains: Ici le capitaine d'un navire des Etats-Unis d'Amérique. Nous insistons, déviez votre trajectoire de 15° nord pour éviter la collision.

- Espagnols: Négatif ! Nous ne pensons pas que cette alternative puisse convenir, nous vous suggérons donc de dévier votre trajectoire de 15° sud pour éviter la collision.

- Américains montant le ton d’un cran supplémentaire  : Ici le Capitaine Richard James HOWARD, commandant du porte-avions USS LINCOLN, de la marine Nationale des Etats-Unis d’Amérique. Le second plus gros navire de guerre de la flotte américaine. Nous sommes accompagnés par 6 destroyers, 5 croiseurs, 3 sous- marins et un nombre important de navires d’escorte. Nous nous dirigeons vers le Golf Persique en prévision d’une éventuelle offensive Irakienne. Ce n’est pas une suggestion, mais un ordre. Déviez votre route de 15° nord ou des mesures contraignantes vont être prises pour assurer la sécurité  de notre navire. À vous.

- Espagnols: C’est Juan Manuel SALAS ALCANTARA qui vous parle. Nous sommes deux personnes et nous sommes escortés par notre chien. Nous sommes à table, avec deux bières et un canari qui est actuellement en train de dormir. Nous avons l’appui de la radio de la Corogne et du Canal 106 « Urgences maritimes ».  Nous ne nous dirigeons nulle part, dans la mesure où nous vous parlons depuis la terre ferme. Nous sommes le phare A-853 situé à l’extrémité de la côte de GALICE. Nous ignorons absolument tout de la position que nous occupons au classement mondial des phares. Vous pouvez prendre toutes les mesures que vous considérerez opportunes afin de garantir la sécurité de votre flotte qui pourtant ne va pas tarder à rencontrer les rochers de la côte Galicienne. C’est pour cela que nous insistons à nouveau et vous rappelons que le mieux à faire, le plus logique et le plus raisonnable serait de dévier votre trajectoire de 15° sud pour éviter toute collision avec notre phare.

 

- Américains:

[silence] puis : « Bien reçu (…) »

Samuel Foucart